L'histoire d'Aion

Pour la défense de l’humanité

(Une note manuscrite apparaît sur la couverture intérieure)

Des idées dignes d’intérêt mais tout ce qu’il y a de plus hérétique.

-Lumiel

la plus lumineuse des bénédictions

Depuis notre enfance, on nous a appris que les Daevas assuraient notre protection et que l’Ascension était la plus lumineuse des bénédictions qu’Aion pouvait nous accorder.

Nous vénérons les Daevas tels des êtres divins, espérant un jour faire partie des leurs.

Mais nous autres, Asmodiens, savons également que c’est la souffrance qui fait notre force. C’est en luttant chaque jour pour notre survie que nous prouvons à Aion que nous sommes dignes de lui.

La suffisance ne peut enfanter que la faiblesse.

Et qu’est l’ascension si ce n’est son ultime excuse ?

Les Daevas ont presque tout oublié de la peur de la mort. La faim et la soif leur sont inconnues.

Ils peuvent marcher sans rien en craindre sous le froid ou la chaleur extrême. Ils ont oublié ce que blessure et maladie signifient.

Un Daeva ne sait plus ce qu’est la souffrance. Sa vie n’est qu’aisance et confort.

Planant au-dessus des nuages, ils n’ont rien d’autre à faire que de se gausser des douleurs humaines, tendant parfois vers nous la main condescendante d’un adulte assistant un enfant.

En acceptant leur aide, nous devenons faibles, espérant à chaque épreuve qu’un Daeva providentiel et salvateur volera à notre secours.

Observer le district de Vanahal à Pandaemonium suffit à constater vers quels excès tend le mode de vie Daeva.

Plutôt que de mettre leur immortalité au service d’Aion et d’Asmodae, les familles de Vanahal passent leur éternité à festoyer.

Malgré cela, jamais les Seigneurs Shédims ne les réprimandent. Cela, en effet, ébranlerait les fondations même de la puissance de Pandaemonium.

(La page porte une autre inscription manuscrite.)

Tissu d’inepties. Ouvrage sans intérêt aucun. Lecture rigoureusement inutile.

-Munin

(Le reste de la page est recouvert d’encre.)

Les Daevas peuvent paraître forts, mais au fond, ils ne sont que des coques vides. Après des décennies de laisser-aller, ils sont devenus aussi faibles et décadents que les Élyséens.

L’Ascension rend certes puissant, mais cette puissance n’a rien de méritée. Telle n’est pas la voie des Asmodiens.

Nous ne devons plus considérer les Daevas comme des exemples à suivre. Nous devons les considérer comme ce qu’ils sont réellement : les pions d’Aion.

Ils ont été créés pour combattre les Balaurs et les Élyséens, non pour rendre nos vies meilleures.

Si nous autres, Asmodiens, attendons chaque fois des Daevas qu’ils résolvent nos problèmes, Aion ne verra en nous que des faibles doublés de paresseux.

(Rédigée en gras, une autre note couvre le verso de la page.)

Laissez ce livre dans la bibliothèque. Qu’il serve d’avertissement à tous ceux qui oseraient défier Pandaemonium.

-Marchutan

Voir plus

Elano

Administrateur du réseau de sites LF Strat ! Joueur de MMO depuis tout jeune!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page
LF Strat | Aion